About us

Association touristique de la ville de Kyoto

sp_dotline.gif Japan. Endless Discovery. Kyoto Travel Guide ns-fr-bnr.gif

Lively Kyoto


Festival Mifune Matsuri
Ce festival se tient à Arashiyama, une région prisée par les courtisans dès l'époque Heian. Ce festival avec trois bateaux tire son origine d'une histoire selon laquelle l'empereur Shirakawa aurait fait organiser sur trois bateaux dans la rivière Oï des représentations de lectures de poèmes Waka, de la musique de Gagaku et des danses traditionnelles. La procession part du sanctuaire Kurumazaki passe le pont Togetsu où se tient une cérémonie shintô puis une trentaine de bateaux sont mis à la rivière et notamment les bateaux à tête de fragon et tête de paon : Ryutosen et Gekishsen. Le festival est célèbre pour ses reconstitutions avec des femmes en costumes de l'époque Heian qui font flotter élégamment des éventails dans la rivière, pour sa musique traditionnelle et pour la danse du papillon dédiée à la divinité, tout cela semble tout droit sorti des anciens rouleaux illustrés.




Festival Aoi Matsuri
Ce festival peut se vanter de treize siècles d'existence. Il tire son origine de l'histoire selon laquelle l'empereur aurait envoyé des messagers aux sanctuaires Kamo pour apaiser les dieux car le pays subissant une vague de tempêtes et de fortes pluies devait faire face à de mauvaises récoltes. Le point de départ de la procession est le Gosho, qui fut le palais impérial jusque la deuxième moitié du XVIème siècle où les empereurs allèrent s'installer à l'actuelle Tokyo. Le parc actuel fut réalisé sur les lieux où se trouvaient les résidences de courtisans, autour du palais. La procession part donc du palais impérial, passe par le sanctuaire Shimogamo pour rejoindre ensuite le sanctuaire Kamigamo.




Aquarium de Kyoto
C'est le premier aquarium ouvert à Kyoto, situé à l'ouest de la gare de Kyoto, dans un coin du parc Umekoji. Cet aquarium urbain a pour arrière-plan la pagode à cinq étages du temple Toji et la voie ferrée du train à grande vitesse Shinkansen. Dans le bâtiment, poussent différents arbres de la région recréant un espace naturel où vous pourrez observer les habitants des rivières de Kyoto et en particulier la salamandre géante, espèce protégée. Vous pourrez aussi profiter d'un aquarium géant présentant des espèces marines et proposant aux visiteurs 7 points de vue différents leur permettant d'observer ces espèces de très près.



Kyoto en bus sans toit
Faites in tour de Kyoto agréable avec un guide. A travers les fenêtres de ce bus sans toit, profitez d'une vue extraordinaire avec une véritable sensation de liberté. Vous sont proposés un circuit d'une heure partant de la gare de Kyoto et passant notamment par le temple Nishi-hongan-ji, le château Nijo-jo, le grand portique du sanctuaire Heian-jingu et le musée national mais aussi un circuit de 3h30, allant également jusqu'aux temples kinkaku-ji et kiyomizu-dera.



Mibu Kyogen
On dit qu'à l'origine le Mibu Kyogen, créé pendant l'époque Kamakura (1185-1333), avait pour but de faire comprendre plus simplement les récitations bouddhiques à travers un art de scène sans paroles. Une trentaine de pièces ont été transmise jusqu'à nos jours mais les plus populaires sont celle appelée « Horakuwari » (« briser des assiettes ») durant laquelle de grandes piles d'assiettes non vernies sont brisées les unes après les autres et celle dite « tsuchigumo » durant laquelle sont lancés des fils d'araignées faits de papier traditionnel japonais. Ces pièces sont vivement acclamées par le public chaque année.



Toei Kyoto Studio Park
Le Toei Kyoto Studio Park est un parc d'attraction centré sur une reconstitution en plein air servant de décors pour les « jidai-geki » (films historiques) est constitue le berceau du cinéma japonais. Non seulement des films y sont tournés mais vous pourrez voir l'envers du décor, assister à des démonstrations de combats au sabre, d'entrainements de ninjas, et d'autres animations quotidiennes telles que du cosplay (déguisements), spectacles de rue et présentation de héros de dessins animés. Une ville animée de l'époque d'Edo (1600-1868) est recrée dans le parc.



Théâtre Samouraï Kenbu
On dit que, par le passé, les samouraïs, avant le combat, pratiquaient une sorte de danse avec un sabre ou un éventail pour se concentrer. Le « Samouraï kenbu » est un art qui transmet à notre époque l'esprit des samouraïs. Au Théâtre Samouraï Kenbu, vous pourrez non seulement assister à la danse, mais aussi vous essayer aux techniques de sabre des samouraïs et revêtir des costumes traditionnels.



Feuillages verts d'érables aux fortifications 'O-doi' du sanctuaire Kitano Tenmangu
Les fortifications 'O-doi' situées juste à côté de l'actuel sanctuaire Kitano Tenmangu furent construites au XVIème siècle pour protéger la ville de Kyôto. C'est un lieu célèbre notamment pour les feuillages d'automne. Le lieu est exceptionnellement ouvert au public en mai pour la période où les jeunes feuillages verts des 250 érables se reflètent dans l'eau.



Faire l'expérience de la cérémonie du thé authentique à Kyoto
Le nombre de touristes étrangers faisant l'expérience de la cérémonie du thé est en constante augmentation. Dans la maison de ville traditionnelle Jôkutei, près du temple Sennyu-ji à Higashiyama, vous pourrez faire l'expérience de l'hospitalité japonaise de la cérémonie du thé grâce aux différents cours proposés, allant de la simple dégustation d'un bol de thé à la participation active à la cérémonie.
http://joukeian.gotohp.jp/english/index.html



Kyoto propose des cours pour les touristes : ikebana et cuisine japonaise
De nombreux endroits à Kyoto proposent des activités permettant de se familiariser avec la culture japonaise dans un cadre détendu, et ces différents ateliers sont particulièrement appréciés des touristes étrangers. Chez « Wa Expérience KAFU », situé à proximité du sanctuaire Heian-jingu, vous pourrez choisir de vous initier à l'arrangement floral japonais (ikebana) ou à la cuisine japonaise en anglais, dans une maison de ville ancienne (« machiya ») construite il y a plus de 80 ans.
http://kafu.co/



Hanatoro à Arashiyama Kyoto - 2014 (essai d'illumination pour la presse)
Un essai d'illumination de 2500 lanternes s'est tenu dans le cadre de l'événement annuel « Hanatoro à Arashiyama Kyoto » qui consiste en une illumination des routes du secteur d'Arashiyama à Kyoto. En 2014, c'était le dixième anniversaire de cet événement qui s'est tenu pendant 10 jours, du vendredi 12 au dimanche 21 décembre.



Tapis de feuilles d'automne au temple Bishamon-do de Yamashina
Le temple Bishamon-do de Yamashina est un temple ancien à l'atmosphère noble et rustique des temples de montagne. Situé à flanc de montagne, on peut y contempler le bassin de Yamashina, célèbre pour les cerisiers au printemps et pour les feuillages rouges en automne, en particulier, le tapis de feuilles rouges à la fin de l'automne est véritablement spectaculaire.
(vidéo réalisée les 20 et 28 novembre 2014)



Allée bordée d'érables au temple Aono Komyo-ji
Le temple Komyo-ji, un temple dirigeant une des branches du bouddhisme japonais, est situé dans les montagnes de Nagaoka-kyo, et il tient son nom « Aono Komyo-ji » de la localité où il se trouve. L'enceinte du temple compte environ 500 arbres dont un des plus anciens érables a 150 ans. L'allée menant à la porte Yakui-mon en particulier forme un tunnel appelé « L'allée aux érables ».
(vidéo réalisée le 28 novembre 2014)



Feuillages d'automne au temple Jikishi-an à Kita-saga (nord-est de Kyoto)
Situé tout au nord de Saga, le temple Jikishi-an est entouré d'une forêt de bambous. Le pavillon principal au toit de chaume au milieu des feuillages d'automne a un charme très particulier. L'atmosphère de ce temple est très calme et reposante avec les sons des feuilles de bambous et des arbres qui bruissent et le chant des oiseaux.



Tunnel de feuillage d'érables en automne, promenade en train « Kirara » des chemins de fer Eizan
Le chemins de fer Eizan, dans le nord de la ville passe par un tunnel de « momiji » (feuillages rougis d'érables), situé entre les gares d'Ichihara et Ninose. Avec des érables de chaque côté de la voie ferrée. Les passagers peuvent admirer les superbes feuillages rouges des érables par les fenêtres du train. Le soir, on peut profiter des illuminations : le train ralenti tandis que la lumière intérieure est baissée, et les feuillages rouges des érables émergent de la pénombre.



Feuillages d'automne au temple Enko-ji dans le nord de Kyoto
Le temple Enko-ji, situé dans la partie nord de Kyoto, est l'un des plus beaux endroits pour admirer les feuillages d'automne. Commencez votre promenade par le jardin sec (Karesan-sui) appelé « Honryu-tei » puis passez par la porte centrale pour atteindre le Chisen Kaiyu-shiki (jardin promenade avec un étang) appelé « Jugyu-no-niwa » (le Jardin des dix boeufs) ; les pierres du jardin symbolisant de jeunes boeufs qui courent. Les visiteurs peuvent admirer le dégrader de couleurs de feuilles et les nuances de verts, d'oragne et de rouges. Les feuilles mortes sur la mousse du jardin sont particulièrement jolies. Les visiteurs peuvent admirer de la plus belle façon les couleurs de l'automne et l'étang Seiryu-chi depuis le corridor extérieur du temple.


Sanctuaire Kamigamo - Patrimoine mondial de l'humanité
C'est l'un des plus anciens sanctuaires de Kyoto : la fondation du pavillon principal date de 678. Entre le premier portique (« ichi no torii ») et le portique intérieur (« ni no torii »), s'étend une pelouse qui, avec les vieux cèdres en arrière plan, crée une ambiance solennelle. Bon nombre des pavillons datent de 1628 et 41 d'entre eux ont été inscrits à la liste du « patrimoine culturel important ». En face du « hosodono » (corridor étroit) se trouvent deux pyramides de sable représentant les montagnes par lesquelles les divinités sont descendues sur Terre. Actuellement, la toiture du pavillon principal (Trésor National) est en réfection, en préparation de la grande réfection périodique qui se tiendra en octobre 2015, la dernière ayant eu lieu il y a 21 ans. Pour l'occasion, la divinité a été déplacée dans le pavillon Gonden, également Trésor National.



Festival Jidai Matsuri 2014
L'un des trois plus importants festivals de Kyoto, le Festival Jidai Matsuri se tient chaque année le 22 octobre. Ce jour-là, malgré la pluie, de nombreux spectateurs japonais et étrangers se sont réunis au Palais Impérial de Kyoto pour profiter du spectacle de ce défilé long d'environ 2 km et comptant environ 2000 figurants. Ce défilé retrace toute l'histoire du Japon en costumes traditionnels, environs 1200 ans, de la restauration de Meiji à l'époque de Heian.
Voici la version longue de la vidéo :
http://youtu.be/JrnE4XA6PZo



Sanctuaire Shimogamo - Patrimoine mondial de l'humanité
Avec le sanctuaire Kamigamo, il forme l'ensemble des sanctuaires « Kamo-sha » parmi les plus anciens sanctuaires de Kyoto.Avec en arrière plan la foret dense de Tadasu-no-mori, le pavillon principal, Trésor National, et 53 autres pavillons inscrits sur la liste du Patrimoine Culturel Important, forme un bel alignement, et nous permettent de revivre l'ambiance de l'époque Heian. Actuellement, la toiture du pavillon principal est en réfection, en préparation de la grande réfection périodique qui se tiendra en octobre 2015, la dernière ayant eu lieu il y a 21 ans.


Fête de contemplation de la lune au sanctuaire Shimogamo ~Meigetsu-kangen-sai~
A la mi-automne s'est tenu la « Fête de contemplation de la lune » au sanctuaire Shimogamo, patrimoine mondial de l'humanité au coeur de la forêt Tadasu. De nombreux spectateurs ont pu admirer, dans une atmosphère solennelle, sur une scène éclairée par des flambeaux, les danses et musiques traditionnelles shinto.


Cérémonie des chrysanthèmes Choyo-jinji & Karasu-zumo au sanctuaire Kamigamo
Le 9 septembre se tenaient deux événements : la cérémonie des chrysanthèmes Choyo-jinji et du sumo rituel appelé karasu-zumo au sein du patrimoine mondial de l'humanité qu'est le sanctuaire Kamigamo.
Le Karasu-zumo est une forme particulière de sumo est issu des mythes japonais durant lequel les desservants shinto imitent les cris des corbeaux pendant que des enfants font des combats de sumo. C'est un spectacle très original et très intéressant que le public apprécie beaucoup.


~Festival Postérieur de Gion Matsuri~
Le défilé du char Ofune-hoko
Enfin est arrivé le moment du défilé de juillet 2014 qui marquait le retour du char Ofune-hoko après 150 ans d'absence. Alors qu'il était jusque-là confiné dans la petite rue de Shinmachi, il est apparu dans les grandes avenues et a été exposé aux gens au milieu des chants des cigales, et des cris d'encouragements, avec les célèbres déplacements très animés dans les carrefours.


~Festival Postérieur de Gion Matsuri~
La veille du défilé appelée « Ofune-hoko Yoiyama »
Le Yoiyama pour le char Ofune-hoko ressuscité après 150 ans s'est tenu le 23 juillet 2014. La musique traditionnelle « Gion Bayashi » et les enfants qui chantaient en vendant des porte-bonheur créaient une ambiance exotique. La cérémonie shinto Hiyori Kagura a été organisée pour prier pour le beau temps et pour que la fête se passe sans incident.


~Festival Postérieur de Gion Matsuri~
Ofune-hoko: assemblage des chars appelé "Hokotate" & entraînements pour le déplacement des chars appelé "Hikizome"
En 1864 vers la fin de l'époque d'Edo le célèbre char Ofune-hoko fut détruit par un terrible incendie. Il a été reconstruit dernièrement est a fait un retour triomphal après 150 ans d'absence en juillet 2014. L'assemblage du char « hokodate » s'est fait en juillet et une cérémonie s'est tenue pour célébrer cette renaissance, en présence du gouverneur de Kyoto, du maire de la ville et du supérieur du sanctuaire Yasaka. En suite a été organisé le « hikizome » qui est une sorte de test pour s'entraîner à tirer le char. Tout le monde pouvait y participer et de nombreuses personnes, jeunes et vieux, ont tiré la corde.



~Artisanat traditionnel de Kyoto~ « Nishiki-ori », Le tissage Nishiki
Tatsumura Koho est un artiste tisserand qui fait perdurer l'art du tissage « Nishiki ». Cet art fait partie de la culture japonaise et n'a d'équivalent nulle part au monde. Les visiteurs peuvent expérimenter la « beauté et le style » de cette forme de tissage au sein de l'atelier.

Atelier de tissage Nishiki, Tatsumura Koho
http://www.koho-nishiki.com/en/


~Artisanat traditionnel de Kyoto~ "Miyaeshi ", peintre spécialiste des temples et sanctuaires
Les "Miyaeshi" sont les maîtres en peinture qui décorent de leurs couleurs les temples et sanctuaires. Nous sommes allés visiter l'atelier de maître Nyofu Yasukawa. Il est actuellement en train de peindre les portes coulissantes du temple Daien-in de Koya-san. Il travaille dans le même temps à une oeuvre mélangeant la peinture traditionnelle japonaise et des éclairages par LED.

Miyaeshi Yasukawa - Nakamachi Kobo (Atelier)
http://www.miyaeshi.co.jp/


~Artisanat traditionnel de Kyoto~ "Kyoyaki" et "Kiyomizuyaki" : la céramique de Kyoto
La céramique de Kyoto est réputée pour être à la fois sophistiquée et élégante. La céramique Unrakugama existe depuis plus d'un siècle ; faite main elle est particulièrement sensuelle. Leur voeu le plus cher est de faire comprendre le plaisir du toucher de la céramique.

Kyoto Unrakugama
http://unrakugama.com/


~Artisanat traditionnel de Kyoto~ Les éventails
Les éventails sont appréciés à Kyoto en tant qu'objets décoratifs autant qu'utilitaires. La réalisation de chaucn de ces éventails passe par 21 étapes différentes. Nous avons visité la très ancienne maison d'artisanat « Kyosendo », fondée en 1832.

Maison mère de Kyosendo
http://www.kyosendo.co.jp/


Festival Aoi-matsuri
Cette année, le 15 mai, s'est tenu le festival Aoi-matsuri dont la procession de personnes en costumes de l'époque d'Heian partait du Palais Impérial de Kyoto pour passer ensuite par le sanctuaire Shimogamo et finalement se rendre au sanctuaire Kamigamo.
Des tribunes avaient été installées dans le sanctuaire Shimogamo et de nombreux spectateurs ont pu profiter de cet élégant festival et en apprécier l'atmosphère traditionnelle.


Nord de Kyoto - Feuillages verts d'érables
Le début de l'été, c'est la saison où les feuillages d'érables sont d'un vert resplendissant à Kyoto.
Le temple Renge-ji est situé au centre d'un jardin où se trouve un étang alimenté par l'eau de la rivière Takano, entouré d'érables, sur un tapis de mousse. C'est un jardin célèbre pour la façon dont il se marie à la nature et son atmosphère reposante pour le corps et l'esprit.


Pittoresque jardin du Murin-an en début d'été
Le Murin-an était la demeure de Yamagata Aritomo, homme d'Etat de l'ère Meiji. C'est la seule demeure ouverte au public parmi toutes celles de cette époque dans le domaine du temple Nanzen-ji. Le jardin qui a pour arrière-plan les montagnes de Higashiyama a été réalisé par Ogawa Jihei, un célèbre jardinier. Une pelouse entoure l'étang alimenté par l'eau du canal du lac Biwa. Il est particulièrement resplendissant avec la verdure du début de l'été.


Arashiyama - Feuillages verts d'érables au temple Hogon-in
Le temple Hogon-in est une dépendance du temple Tenryu-ji et son jardin promenade a pour arrière-plan les montagnes d'Arashiyama. Le temple est ouvert au public durant les périodes où les érables et la mousse y sont particulièrement resplendissants, en début d'été et en automne.
Ouverture de printemps : du 21 mars au 30 juin.
Ouverture d'automne : de mi-septembre à mi-décembre (prévisions).


Les cerisiers dans le secteur de Rakuto à Kyoto
Se promener un beau jour d'avril à Kyoto, lorsque les cerisiers fleurissent un peu partout dans la ville à partir du « Chemin de la philosophie » jusqu'à Okazaki, puis aller apprécier les cerisiers à Keage. En s'y promenant, on se rend bien compte que tous ces lieux sont liés au lac Biwa. Que ce soit le ruisseau le long du Chemin de la Philosophie, l'étang « Shin-en » du sanctuaire Heian-jingu ou le canal d'Okazaki où se font les promenades en bateaux « Jukkoku-bune », il s'agit toujours de l'eau du lac Biwa. Le chemin de fer « Incline » était lui aussi utilisé pour le transport des marchandises des bateaux du lac Biwa.


Kyoto Higashiyama Hanatouro 2014
Chaque année, les dix derniers jours de mars, se tient le "Higashiyama Hanatouro" consistant en des illuminations de lanternes et décorations d'arrangements floraux tout le long de 5 km de routes dans le secteur d'Higashiyama à Kyôto. Des illuminations de bâtiments et de jardins ont également lieu dans les temples et sanctuaires des environs. Les touristes peuvent donc profiter agréablement des promenades nocturnes. En 2014, cet événement a attiré plus d'un millon de visiteurs.


Promenades à Arashiyama en automne
Les environs de Saga Arashiyama à Kyôto ont été frappés par le typhon 18, le 16 septembre 2013. Afin de redonner à l'endroit toute sa beauté originelle, de très gros efforts ont été fournis par la population locale ainsi que par des bénévoles venus de tout le pays. Désormais, le mal est réparé et tout est à nouveau prêt pour accueillir les touristes. En témoigne cette vidéo dont les superbes paysages ont été filmés un jour de semaine en début octobre.



このページの先頭へ

gion_bnr_fr.jpg

jidai_bnr_fr.jpg

hatanaka_bnr.jpg

japanican_eng.JPG

kyoto-aeonmall_bnr.png

sp_dotline.gif

arigato2012_bnr.gif